Ski de fond

Le ski de fond est un sport de glisse qui a perdu beaucoup d'adeptes pour ensuite redevenir de plus en plus populaire. En effet, malgré sa popularité incontestable dans les années 80 et la présence du gourou Jack Rabbit Johannsen, les années 90 ont été difficiles pour ce sport qui a eu une baisse notable de popularité.

Heureusement, les réalisations olympiennes de plusieurs athlètes québécois tels que Pierre Harvey et Myriam Bédard ont sans doute redonné goût au gens qui avaient serré leurs skis depuis plusieurs années de les ressortir pour profiter de nouveau du plaisir de la glisse.

Le récent virage sportif vers les activités de plein air a sûrement contribué à augmenter le nombre d'adeptes: depuis plus de 5 ans, les ventes de skis ont plus que quintuplé et les centres sont de plus en plus fréquentés par des gens de tout âge. De plus, il existe maintenant des toboggans pour traîner les tout petits avec vous, augmentant ainsi l'énergie déployée lors de votre session de glisse. Le ski de fond: une activité familiale !
 Le ski de fond: une activité familiale !

Le Québec offre le terrain de jeux idéal pour les fondeurs: plus d'une centaine de centres de ski et des milliers de kilomètres de pistes attendent les amateurs de glisse, que ce soit en pas de patin, en classique, ou hors-piste. Ces trois techniques bien différentes attirent trois types de skieurs: les performants en skating, les amants de la nature en classique et les explorateurs en hors-piste. Il est à noter qu'il ne faut pas être expert pour pratiquer toutes ces techniques. Par contre, un équipement adapté est préférable si on veut vraiment apprécier la technique et les pistes.

Consultez le site de La Presse pour les conditions de ski à jour.

Voyons ces techniques un peu plus en détail.

Le pas de patin (skating en anglais) consiste à "patiner" sur une piste qui est large, linéaire et bien damée. C'est la spécialité de la majorité des athlètes de biathlon et autres compétitions. La vitesse de croisière peut être très rapide et cette technique permet de faire de grandes distances rapidement. Par contre, elle nécessite une technique bien fignolée si on veut éviter les chutes. Les bâtons et les skis sont plus longs et la cambrure (dynamisme de la courbure du ski) de ces derniers est forte: c'est ce qui donne la poussée (kick en anglais) nécessaire à maintenir une vitesse aussi rapide. Dans les centres de ski, les pistes de pas de patin sont souvent moins abruptes et leur kilométrage est moindre. Les descentes sont peu nombreuses et le fartage consiste à mettre uniquement de la cire de glisse. Cette variante requiert un excellent tonus musculaire au niveau des bras, épaules et cuisses ainsi qu'un bon apport cardio-vasculaire si on veut performer.

Le pas classique est la technique la plus connue et la plus populaire auprès des adeptes de ce sport de glisse. On la pratique sur une piste damée et tracée de deux sillons parallèles. Le jeu de pieds alternant avec celui des bras peut rappeler les marches militaires. La vitesse de croisière dépend surtout du skieur et du terrain. Les pistes se rendent parfois sur des sommets de montagne rendant ainsi leur difficulté extrême. Les descentes peuvent aussi s'avérer difficiles si la personne manque d'expérience. La longueur et la cambrure des skis sont calculées selon le poids de la personne. Cette façon de skier nécessite un fartage avec des farts de poussée si on possède des skis sans "écailles de poisson". Le fartage d'un ski classique peut s'avérer un art en soi: on utilise une cire qui correspond à la température de la neige, pour que celle-ci adhère à la surface centrale du ski en phase de poussée. Un fartage fait avec une cire ne convenant pas à la température actuelle de la neige rendra votre randonnée beaucoup moins agréable. Il est toujours possible de s'informer sur le fart du jour dans tout bon centre de ski et n'hésitez surtout pas à demander conseil aux employés et autres skieurs revenant de leur périple en forêt.

Le ski hors-piste est une variante qui commence à être de plus en plus populaire. Les "pistes" de hors-piste sont souvent des sentiers de randonnée pédestre. Il est aussi possible d'improviser de nouveaux sentiers puisque ces skis sont conçus pour aller à l'extérieur des sentiers battus, là où la neige est abondante. Il est donc possible de skier où bon nous semble. Pour les longues montées, il est possible de fixer des "peaux" d'ascension que l'on pourra ensuite enlever pour faire une descente en style télémark ou chasse-neige. Les skis de hors-piste ont souvent des écailles ce qui permet de skier sous toutes sortes de conditions sans avoir à farter la base. Les pistes sont souvent assez montagneuses et requièrent un bon équilibre et un tonus musculaire bien développé.

Le ski de fond offre donc plusieurs styles qui sauront plaire à beaucoup de gens. Certains adeptes pratiquent plus d'un style et adorent justement la variété de techniques selon la température et le terrain. Que l'on adopte l'une ou l'autre, l'important est de profiter du plein air, faire de l'exercice et d'avoir du plaisir !